Charte

CHARTE Plateforme Nutrivida:

Les espaces de contemplation proposés par la plateforme Nutrivida reposent sur le développement de la conscience corporelle, en d’autres mots, reconnaissent l’être comme corps de résonance.

Saramago, écrivain portugais, dit: “Il y a en chacun de nous une chose qui n’a pas de nom, et cette chose est ce que nous sommes”.

Ce lieu de mystère qu’habite en chacune et chacun de nous est un lieu d’éveil, qui ne peut pas être abordé uniquement par l’analyse mentale, et donc uniquement par le cerveau gauche, mais si par l’état de vision de la contemplation qui inclue toute la conscience du corps.

Autrement dit, “… pour entrer dans le vide de l’infiguré ( au delà des images ), de l’indicible ( au delà des mots ) et de l’impensable ( au delà des concepts )…” ( citation de Maître Eckart), nous avons besoin de cette palette de résonnance que nous offre le corps.

A partir de ces concepts, nous inférons que la contemplation se transforme en moyen de dépassement des stéréotypes, grâce au développement de la conscience corporelle qui facilite un  lâcher-prise des représentations mentales.

A partir des présupposés anthropologiques qui viennent d’être énoncés, Nutrivida promeut la santé publique ( nutritionnelle, psychique, etc), en tenant compte de ces espaces de contemplation et d’éveil.

Elle garde tout de même, l’élan du dépassement de ces propres paradigmes, grâce à la pratique constante de l’étude et de l’organisation d’ateliers divers qui sont ouverts à la communauté.

La démarche artistique proposée par Nutrivida à partir de ces ateliers est en constante évolution et s’inspire de la transversalité entre les disciplines de l’art, la culture et la santé.

A la manière du Théorème de Gödel, qui énonce qu’un système s’explique grâce à un autre système qui est en dehors de lui, Nutrivida soutient la transdisciplinarité pour le dépassement des paradoxes.

La santé de l’individu et celle des communautés est inscrite dans un contexte culturel et celui-ci influence fortement les représentations que les sociétés ont de la santé.

L’activité artistique et mystique peut également être un moyen pour approcher les thématiques de la santé et jouer donc un rôle de catalyseur vis à vis des représentations sociétales sur celle-ci.

La santé individuelle et communautaire est étroitement liée à la santé écologique de la planète. Créer du lien entre soi et la planète permet de la respecter et de prendre soin d’elle.

Selon Théodore Roszak dans son ouvrage  “L’Homme Planète”:  Ce qui veut être grand en nous, grand au-delà de toute mesure, c’est l’aventure de la découverte de soi.

La contemplation résonne dans la perception que nous avons de nous-mêmes et d’autrui. Par elle, pas besoin de décortiquer notre mystère et celui d’autrui. En ce, elle se transforme en excellent moyen de dépassement des stéréotypes.

Le dépassement des stéréotypes mène au chemin du respect de soi, de l’autre, et donc de l’égalité des genres.

Quand le LAC LEC ( Va vers toi ) s’exprime chez la femme et chez l’homme, la planète souffle dans le sens de la guérison.

Stéphanie Metzger del Campo

en collaboration avec Maya Blanco

Charte Association Nutrivida-Transdisciplinarité entre l’art, la culture et la santé de Stéphanie Metzger del Campo, Maya Blanco est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.